FALTAZI : ECODESIGNERS

Par Guillaume Le Cornec / Ustensiles

Fondée en octobre 2000 par Victor Massip et Laurent Lebot, l’agence de design Faltazi conçoit et dessine des modèles d’appareils pour les « majors » de l’électroménager. Du moins était-ce là sa principale activité avant que les deux fondateurs, ayant désormais les moyens de leurs convictions, ne se mettent en tête de repenser la ville selon les principes de la soutenabilité et de la durabilité agro-économique : un projet de société locale.

Victor Massip et Laurent Lebot dans leur agence du quartier des Olivettes à Nantes.
SENTIR, APPRENDRE, PENSER, RÉALISER
« Nous avons désormais deux activités bien distinctes. La première est classique puisqu’elle consiste à répondre à des demandes d’industriels, notamment de l’électroménager, en vue de produire de nouvelles gammes d’appareils. Notre seconde activité l’est moins. Elle est militante et nous a conduits à vouloir mettre nos compétences au service d’une vision durable et soutenable des processus de consommation et d’organisation de la ville. Cela s’est traduit par une prise de distance de 6 mois par rapport à notre activité “design classique”, pour apprendre et nous renseigner auprès de ceux qui ont pensé et conceptualisé les principes d’organisation et de fonctionnement des villes en transition dont Totness, en Angleterre, est l’exemple le plus connu. Ensuite, il a fallu phosphorer et voir ce que la vision anglo-saxonne du design – pas l’objet pour l’objet mais plutôt l’objet pour son utilité systémique – pouvait apporter comme réponse opérationnelle à la problématique sur laquelle nous réfléchissions. Après plusieurs années, nous avons conçu Ekokook – une cuisine dotée d’une mini usine de traitement et de retraitement – et surtout conceptualisé le programme Ekovores – un système circulaire, local et résilient pour alimenter la ville – que nous portons aujourd’hui. »
UN TEMPS POUR APPRENDRE, UN TEMPS POUR PRODUIRE, UN TEMPS POUR CONVAINCRE…
« La durée pour concevoir un projet comme les Ekovores se compte en années. L’apprentissage auprès des penseurs de la transition prend du temps, et l’adapter à notre champs de compétences plus encore. Cela fait plus de quatre ans que nous avons entamé cette démarche intellectuelle en vue d’entrer le plus vite possible – et le mieux armés – en phase opérationnelle. Cependant, la complexité du problème, sa transversalité complète ; commandait cette approche lente pour être raisonnablement sûrs de ne pas se tromper dans nos choix. Vient aujourd’hui la phase peut-être la plus délicate : le moment de convaincre. Nous ignorons le temps que cela prendra. Les premières démarches sont prometteuses, notamment grâce à la dynamique engendrée par l’accession de Nantes au statut de Green capital en 2013. » Laurent Lebot / Victor Massip
LES EKOVORES : SYSTÈME CIRCULAIRE, LOCAL ET RÉSILIENT POUR ALIMENTER LA VILLE

Les Ekovores formeront-ils bientôt une communauté de citoyens astucieux renouant avec une production alimentaire locale, biologique et de saison ? C’est le souhait et le sens du travail entamé par Victor et Laurent. Le concept Ekovores prévoit notamment d’installer une ceinture verte péri-urbaine en implantant des « fermes d’urgence » destinées aux maraîchers et éleveurs locaux pour établir une filière de proximité. Au cœur de l’agglomération, des jardins flottants, des barges potagers, des serres-tunnel le long de la Loire, des ruches de ville sur pilotis installées sur les ronds-points, et des poulaillers urbains viennent compléter ce système de production. La distribution de fruits et légumes est prévue grâce à la remorque AMAP, solution de transport et de stockage, ainsi que par la barge-marché qui empruntera, elle, la voie fluviale pour distribuer les productions des maraîchers. La transformation s’envisage via les conserveries de quartier installées à proximité des marchés pour traiter les fruits et légumes invendus ou abîmés. Quant à la valorisation, elle s’appuie sur des composteurs de quartier et des toilettes sèches publiques producteurs d’engrais, des réservoirs de façade pour la récupération des eaux pluviales à destination de l’arrosage et du nettoyage de l’espace public. Les Ekovores, un système circulaire pour résoudre la quadrature du cercle ?
www.lesekovores.com

RÉSEAU CRÉATIF
L’approche « Ville en transition » portée par l’agence Faltazi est par définition inscrite dans un territoire. Si les deux designers travaillent pour des clients répartis dans toute la France, le concept des Ekovores a vocation à s’appliquer en local et l’accession de Nantes au statut de Capitale verte Européenne en 2013 pourrait donner des ailes à leur projet. Peut-être sur l’Ile de Nantes ? A suivre…

2 réponses à “FALTAZI : ECODESIGNERS”

  1. lazib dit :

    Résidant en algérie, je suis particulierement interessée par les questions d’écologie intégrée que vous défendez et souhaite vraiment être mise au courant de tous les projets que vous pourriez developper de manière théorique ou opérationelle. avec mes plus vifs encouragements.
    Aida Lazib

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>