La ville en court-circuit / Le Lot en action / n°44

Bluboux

Nantes est bien la ville en pointe. Déjà plébiscitée comme étant la ville où il fait bon vivre en France, les innovations en matière culturelle et urbaine ne cessent d’être mise en avant dans le monde entier. Son maire, Jean-Marc Ayrault, continue d’innover: il souhaite que Nantes devienne la première ville d’Europe à fonctionner avec une production alimentaire locale, biologique et de saison. Le 8 septembre dernier, il a reçu les fondateurs de l’agence de design industriel « Faltazi » Victor Massip et Laurent Lebot, qui ont imaginé une nouvelle façon de vivre la ville, en plaçant l’autonomie alimentaire au cœur de son fonctionnement. Poulaillers urbains, marchés flottants, fermes périurbaines, composteurs de quartier… Au travers d’une série d’équipements innovants, la cité prototype imaginée par ces deux artistes se développe autour d’un circuit fermé et autoalimenté où, du producteur au consommateur et du produit au déchet, rien ne se perd et tout se valorise. Ces propositions n’ont rien d’utopique, et la ville de Nantes pourrait bien décider de les « tester » dès 2013, année singulière puisque la préfecture de la Loire-Atlantique sera la « Capitale verte européenne ». Nous vous présentons ci-dessous quelques uns de ces « modules » et vous engageons, si le sujet retient votre attention, à consulter le site des Ekovores (www.lesekovores.com).

Par

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>