Les Ekovores mettent la campagne à la ville / Ouest-France

L’agriculture urbaine, un rêve ? Certains y croient : ils militent pour des quartiers fermiers autonomes à Nantes !

 

Le concept Ekovore, tel que le conçoivent Victor Massip et Laurent Lebot, s’appuie sur l’idée d’une communauté d’habitants ordinaires réunis autour d’une même idée : produire et consommer local. Rien d’original a priori si ce n’est que les quartiers de Nantes deviendraient des quartiers fermiers avec des équipements spécifiques qui permettraient d’atteindre l’autonomie alimentaire. Conserveries, poulaillers urbains, ruches d’altitude et marchés flottants feraient partie du nouveau paysage urbain nantais.

 

Même si l’idée paraît un peu surréaliste, elle est le fruit d’une étude approfondie pour les deux concepteurs, tous deux designers au sein de leur agence Faltazi, en charge de la création du design d’appareils ayant un rapport avec le soin du linge et la maison : aspirateurs, fers à repasser etc. « Parallèlement à cette activité de designer opérationnel, nous nous posons en designers prospectifs. On conçoit des produits sans commande, dans l’objectif d’un usage vertueux. »

 

Pour anticiper les crises climatiques, pallier l’instabilité des prix pour les agriculteurs, la solution que Victor et Laurent préconisent est la mise en place d’un « système circulaire, local, résilient, pour alimenter la ville de Nantes ». Le projet doit maintenant convaincre les acteurs politiques locaux et « susciter un vrai débat économique et environnemental ».

 

 

Pas de réponses à “Les Ekovores mettent la campagne à la ville / Ouest-France”

Rétroliens

  1. Les tendances de la vente directe | Mandji.fr - [...] Le concept Ekovore, tel que le conçoivent Victor Massip et Laurent Lebot, s’appuie sur l’idée d’une communauté d’habitants ordinaires …