embed embed share link link comment comment
Intégrer cette vidéo close
Partager cette vidéo close
bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark bookmark
embed test
Notez cette vidéo embed
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...Loading...
rate rate tags tags related related lights lights

Les Érudits / Épisode 4

Michel, 57 ans, PROFESSEUR LUZERNE
Plus souvent dans leurs potagers et cuisines qu’en salle de cours, les professeurs Luzerne sont des enseignants polyvalents.
Ils enseignent la pratique du potager et de la cuisine mais aussi des notions théoriques sur la botanique, la physique et la biologie.
De leurs longues heures passées dans leur potager,ils transmettent leur savoirs-faire.
Ils apprennent aux collégiens et lycéens à semer, cultiver, récolter fruits, gousses, et graines, bouturer, cuisiner, conserver, composter et observer la faune, quelle soit visible ou microbiologique.
Au lycée, ils abordent l’aspect historique et géopolitique de l’alimentation et étudient les propos d’agronomes internationaux.

Claudine, 55 ans, PHYTODOC
Ma plante a la maladie. OUI, mais de quelle maladie s’agit-il ?
Le phytodoc est là pour nous guider dans ces instants douloureux où ne sont plus en mesure de faire des choix adéquates. Une maladie cryptogamique ou bien fongique ? Le mildiou, l’oïdium, le botrytis ou bien encore la fumagine, moisissure noire due à un champignon de type Fumago Salicina. Aux secours. PHYTODOC, montre moi la voie pour que ce triste potager resplendisse de nouveau. Merci à toi et à toutes ces savantes phytorecettes, macération sous forme de purin de consoudes ou de fougères, décoction d’ail ou de prêles…

Laurent, 40 ans, ELEVEUR D’INSECTES AUXILIAIRES
Dans leurs élevages d’invertébrés,les éleveurs d’insectes auxiliaires mettent au monde une quantité impressionnante de bestioles.
Que ce soit la chrysope ou le pemphrédon, le carabe ou la coccinelle, tous ces impitoyables prédateurs de pucerons, vivent des jours heureux chez les maraîchers !
De même pour les bourdons, exemplaires pollinisateurs de culture.
Et les éleveurs le savent bien : leur progéniture, nettement plus efficace que les pesticides et incontestablement sans risques, sont très recherchées.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *